nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Maxime Talbot espère aller aux Jeux de Pyeongchang

Maxime Talbot espère aller aux Jeux de Pyeongchang
Twitter@PhaneufCynthia

«C’est très excitant, mais pour l’instant il n’y a aucun poste d’assuré»

Maxime Talbot

Hockey: l'ancien de la LNH, Maxime Talbot, pourrait participer aux JO de Corée du sud

il y a 13 jours

 Malheureusement les joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) ne participeront pas au tournoi des Jeux olympiques de Pyeongchang en Corée du Sud en février 2018.

Les grands pays de hockey comme le Canada, les États-Unis, la Suède, la Finlande, la République tchèque et la Russie devront bâtir des équipes nationales avec les meilleurs joueurs disponibles en dehors de la LNH.

Plusieurs anciens du circuit Bettman jouant en Europe ont reçu des invitations. C’est le cas de l’ancien des Penguins et des Flyers Maxime Talbot, dont les services ont été requis par Équipe Canada l’été dernier pour un tournoi à Sotchi.

Talbot s’est entretenu avec Mario Langlois, aux Amateurs de sports  en direct de la Russie. Talbot joue pour le Lokomotiv de Iaroslav de la KHL.

«Le prochain tournoi est dans un mois en Finlande, a raconté Talbot. Il va y avoir un autre tournoi au mois de décembre à Moscou, ensuite ce sera la Coupe Spengler puis quelques matchs préparatoires en vue des Jeux.»

Talbot n’est pas encore assuré d’un poste sur Équipe Canada, la fédération canadienne (Hockey Canada) étant encore en processus de recrutement.

«Il faut performer pendant la saison, soit en KHL, en Suisse, Allemagne, mais aussi lors des tournois avec l’équipe, explique Talbot. Je sais qu’ils veulent créer une chimie assez rapidement, pas seulement choisir des joueurs et les mettre sur la glace au mois de février.»

C’est certain qu’en tant qu’amateur de hockey, Maxime Talbot est déçu de la décision de la Ligue nationale de faire l’impasse sur les prochains Jeux olympiques.

«Par contre si je regarde le point de vue de joueurs en Europe, je suis très content, a-t-il admis. C’est l’occasion de représenter le pays, d’avoir une chance qui ne se serait pas présentée si les joueurs de la LNH prenaient part aux Jeux. On n’y va pas de reculons, on serait très fier de représenter le Canada, c’est certain.»

Maxime Talbot n’avait jamais vraiment rêvé de participer aux Jeux olympiques, compte tenu de la présence des plus grands joueurs au sein de la formation canadienne.

«C’a commencé l’an passé pour moi le rêve de l’équipe nationale, a-t-il dit. Du jour au lendemain Dean Burke, le directeur général de l’équipe m’a appelé pour participer à un tournoi en Allemagne dont je ne connaissais même pas l’existence.»

Le natif de LeMoyne au Québec a apprécié l’expérience alors que la possibilité du retrait de la LNH des Olympiques prenait de plus en plus d’ampleur.

«C’est très excitant, mais pour l’instant il n’y a aucun poste d’assuré, a précisé Talbot.»

Maxime Talbot estime qu’à Pyeongchang, il faudra considérer la formation russe comme favorite, étant donné la quantité de joueurs russes de haut niveau qui évoluent en KHL.

«Seulement l’équipe de Saint-Pétersbourg pourrait faire l’équipe russe et ils seraient très dangereux, estime-t-il.»

Talbot ne s’en fait pas outre mesure en ce qui concerne les tensions avec la Corée du Nord et le risque d’escalade vers un conflit majeur.

«Si les Jeux ont lieu, on va vivre le moment et se concentrer sur le hockey, a-t-il dit.»

 


Fabi la nuit

avec Jacques Fabi

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.