nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

À quand un «protecteur national de l'élève» au Québec?

À quand un «protecteur national de l'élève» au Québec?
Pexels.com

Il n’y a pas que les élèves du public qui peuvent être victimes d’intimidation. Ce phénomène touche également les élèves qui fréquentent les institutions privées du Québec.

Un groupe de quatre mères dont les enfants ont été victimes d’intimidation au privé se sont réunies afin d’exiger que leurs enfants puissent recevoir le même type de protection que les élèves du public.

En compagnie du député de Chambly, Jean-François Roberge, elles demandent à Québec de créer un poste de protecteur national de l’élève.

Histoire d’intimidation

Coups de dictionnaire derrière la tête, coups de souliers dans le dos, menaces, intimidation psychologique, voilà ce à quoi le quotidien de la fillette de Véronique Perreault a eu l'air à compter de la 3e année du primaire.  

«Je l’ai appris par d’autres parents, l’école ne nous en avait pas informés», déplore Véronique Perreault dont la fille souffre d’un trouble du spectre de l’autisme. 

Quand elle a voulu rencontrer les parents de l’enfant qui intimidait sa fille, la direction de l’école lui a refusé cette demande.

«Il y avait un désengagement notoire des parents et de l’école qui n’a pas pris au sérieux cette situation.»

Écoutez le touchant témoignage de cette mère:  

À quand plus de mesures pour protéger les enfants victimes d'intimidation dans les écoles privées?

il y a 13 jours


Le Québec maintenant

avec Paul Houde

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.