nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Soirée "Olé! Olé!" dans un bar de Trois-Rivières...

Soirée "Olé! Olé!" dans un bar de Trois-Rivières...
Photo: Facebook

Une publicité qui ne laisse aucun doute sur ce genre de soirée...

Une soirée à saveur sexuelle au bar le Temple de Trois-Rivières soulève la controverse.

Le 25 novembre, le Temple tient sa soirée "Sex party". Dans une publicité diffusée sur Facebook, il est écrit qu'il y aura des actrices porno, pole dancing, pornshow, concours de wet-t-shirt et cadeaux érotiques.

Le controversé promoteur des soirées "Best and finest", David Hener sera sur place. Pendant ces soirées, les jeunes femmes sont invitées à boire, se dénuder et s'embrasser. Ensuite, Hener en choisit quelques-unes qui le suivent dans une chambre d'hôtel, où il prend des photos d'elles qui se retrouvent pendant 24 heures sur Snapchat.

La sexologue Myriam Bouchard estime que ces soirées servent à instrumentaliser la femme.

 

 

Myriam Bouchard 14 novembre 2017

il y a 10 jours


Que La Mauricie se lève

avec Catherine Gaudreault

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.