nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Encore un glissement de terrain à Saint-Célestin

Encore un glissement de terrain à Saint-Célestin
Photo : Valérie Leblanc

Encore cette année la famille Lavergne-Leblanc se retrouve aux prises avec un problème de glissement de terrain

Pratiquement un an jour pour jour plus tard, Valérie Leblanc et Normand Lavergne vivent le même calvaire. Le terrain devant leur maison sur le rang Saint-Michel à Saint-Célestin s'est effondré; ils ont dû évacuer leur résidence vendredi par mesure préventive.

Le 22 mai 2017, une partie du rang St-Michel s'affaissait à quelques mètres de la maison qu'ils louent.

Le 14 avril 2018, l'histoire se répète. Le MTQ tarde à finaliser les travaux visant à corriger la situation. Résultat : la famille Lavergne-Leblanc a reçu vendredi soir la visite de la Sûreté du Québec et de la Sécurité publique leur demandant de quitter par mesure préventive.

L'éboulement s'est produit entre 12h et 15h hier. 

Un ingénieur s'est rendu sur place samedi après-midi. Après vérification, la famille a finalement été autorisée à réintégrer la maison, « pour l'instant », prend le temps d'ajouter Valérie Leblanc en discussion avec le 106,9 Mauricie.

« Les assurances ne couvrent pas les glissements de terrain », déplore Mme Leblanc. Le propriétaire de la maison - qu'ils louent - a investi plus de 35 000$ en travaux; il perdrait tout si la maison était emportée par le glissement.

Le domicile, vieux de 200 ans, est construit sur une roche. Autour se trouve de la glaise rouge qui tend à vouloir partir. Là se situerait le problème selon ce que des experts ont confié au couple.

Les travaux devraient reprendre le 12 juin. Ils avaient été mis en suspens en raison du sol « trop mou » selon ce qu'on aurait dit au couple.

Exaspérée par cet éternel recommencement, la famille prévoit déménager l'an prochain. « Ça niaise », laisse tomber Mme Leblanc, visiblement déçue que le problème ne se soit pas réglé.

Source: Sécurité civile (archives)

Le glissement du 22 mai 2017 

Bonsoir les sportifs

En direct de 20:30 à 00:00

1496
100

Bonsoir les sportifs

avec Ron Fournier

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.