nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Aluminerie de Bécancour: les négos sont au point mort

Aluminerie de Bécancour: les négos sont au point mort

MONTRÉAL - Une semaine après que les 1030 travailleurs de l'Aluminerie de Bécancour (ABI) eurent été mis en lock-out, les négociations sont au point mort.

Le lock-out avait été décrété par la direction d'ABI jeudi dernier à 3h du matin, après que les travailleurs eurent rejeté les dernières offres patronales.

La direction avait alors fait savoir qu'elle continuerait d'exploiter son usine de Bécancour, mais avec des cadres. Et une seule ligne de production sur trois serait en activité.

Au cours d'une entrevue, mercredi, le président de la section locale 9700 du Syndicat des Métallos, affilié à la FTQ, Clément Masse, a rapporté que les négociations étaient au point mort. Le moral de ses membres est bon malgré tout, assure-t-il.

Vendredi dernier, la direction a obtenu une injonction de la Cour supérieure pour limiter le nombre de piqueteurs aux abords de l'usine.


Fabi la nuit

avec Jacques Fabi

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.