nc-logo-fb-simplenc-logo-twitternc-logo-pinterestnc-logo-instagram nc-logo-youtubenc-logo-google-plusnc-logo-rss nc-zoom-2nc-calendar-grid-61 nc-simple-removenc-button-plaync-button-pause nc-button-stopnc-curved-nextnc-tail-rightnc-tail-leftnc-volume-ban nc-volume-97 nc-volume-93nc-sun-cloud-hail nc-sun-cloud-light nc-sun-cloud nc-sun-cloud-fog nc-email-84nc-headphonenc-ic_photo_library_24pxnc-flash-21nc-single-02 nc-bars

Vente du Trou du diable: les microbrasseries boudent Shawinigan pour leur congrès

Vente du Trou du diable: les microbrasseries boudent Shawinigan pour leur congrès
Photo: Cogeco nouvelles

La shop du Trou du diable, à Shawinigan

L'Association des microbrasseries du Québec n'organisera pas son congrès annuel à Shawinigan en 2018.

Les huit premiers congrès s'étaient déroulés à Montréal ou Québec et des discussions avaient lieu afin que cette neuvième rencontre se tienne à Shawinigan.

Toutefois, l'acquisition du Trou du diable par Molson Coors est venu tout faire basculer.

La directrice générale de l'AMBQ, Marie-Ève Myrand, explique au Nouvelliste que plusieurs membres de l'Association ont vu cette transaction comme une « trahison » et que le message envoyé aurait été « particulier ». Elle précise que l'année 2019 serait peut-être plus adéquate pour la tenue de l'événement en Mauricie.

En audio, le spécialiste de la bière, Philippe Wouters, explique que la vente du Trou du diable est un sujet tabou dans le milieu des microbrasseries.

Le cofondateur du Trou du Diable, Isaac Tremblay, se dit pour sa part déçu mais comprend que le contexte actuel ne se prête pas à la venue du congrès.

La rencontre accueille annuellement entre 600 et 700 participants de partout au Québec.

 

 

 

Philippe Wouters 6 décembre 2017

il y a 12 jours


Le Québec maintenant

avec Paul Houde

Votre version d'internet explorer est trop basse. Utilisez au moins la version 11 ou un navigateur récent comme Google Chrome.